© Ariane Conte 


HANDICAP COGNITIF : « MAIS QUE FONT LES POUVOIRS PUBLICS » ?

Les associations et les « experts » qui ont participé au groupe de travail national sur le Handicap Cognitif attendent depuis juillet 2010, la publication du document qu’ils ont produit…

Les pouvoirs publics doivent avoir de bonnes raisons de freiner la diffusion officielle de ce document qui doit entraîner une évolution nécessaire des textes et des pratiques, en particulier dans les MDPH.

Ce retard est tout à fait inacceptable pour tous ceux qui sont concernés.

Tant que le champ du Handicap Cognitif ne sera pas mieux défini officiellement, les moyens de compensation dont beaucoup de personnes ont besoin, ne seront pas correctement mis en place.

L’accessibilité concerne aussi le Handicap Cognitif !

Nous avons donc décidé de mettre en ligne le document en question et nous espérons que d’autres associations feront de même.

En effet nous avons l’expérience de ce type de blocage.
À l’époque où nous attendions la publication du Rapport IGAS/IGEN sur les troubles complexes du langage, nous avions su que l’IGEN (Inspection Générale de l’Éducation nationale) essayait d’interdire sa diffusion.
C’est par une dépêche AFP, reprise par la presse et la radio, que nous avions contraint les Pouvoirs Publics à changer de position.

Voici donc le document qui définit le champ du Handicap Cognitif et établit la mise en correspondance de ce champ avec la Classification Internationale du Fonctionnement du handicap et de la santé (CIF) de l’OMS.

Dans la loi de 2005, on parle de « situation de handicap » et elle doit être évaluée, par les MDPH, à l’aide du GEVA (Guide d’évaluation multidimensionnelle) qui est basé sur la CIF.

Ariel Conte   
Mars 2012    


Télécharger la DEFINITION, CLASSIFICATION ET DESCRIPTION DES HANDICAPS COGNITIFS